Comment choisir et utiliser une peinture anti-ondes

Les peintures anti-ondes sont une des solutions les plus efficaces pour se protéger dans l’habitat des pollutions nocives issues des ondes électromagnétiques.
L’application est aisée, à la portée de tous et adaptable sur tous les supports.
Ce qu’il est important de définir avant tous travaux, c’est la plage de fréquences des champs électromagnétiques dont vous souhaitez vous protéger car la peinture anti-ondes est fabriquée sur la base de deux formules distinctes : l’une pour les champs basse fréquence, l’autre pour les hautes fréquences. Ces deux peintures sont issues respectivement d’un procédé de fabrication unique qui implique un objectif, un rôle et une application différents.

Les peintures anti-ondes BF et HF que nous avons sélectionnées pour leurs performances sont fabriquées par Duralex et Yshield. Leurs compositions respectent  les recommandations les plus strictes en matière de qualité de l’air (< 1g/l COV). Elles sont garanties sans solvant, sans plastifiant, sans particule de métal (pour éviter la corrosion).

Peinture anti-ondes Basse Fréquence : rôle et application

Comme son nom l’indique, cette peinture est dédiée à la protection contre les champs basses fréquences et plus précisément contre les champs électriques basses fréquences (50 Hz pour la peinture NSF34 Yshield de 50 à 16 KHz pour la peinture Electrostop BF Duralex).

En pratique, cette protection permet de se prémunir des champs électriques basses fréquences issus d’un réseau de câbles cachés dans une cloison, d’appareils électriques (lampe, station informatique, télévision, chaine-hifi, aquarium, etc.) ou d’installations électriques (tableau électrique) situés dans une pièce mitoyenne.
Ces peintures permettent d’isoler une pièce complète ou un périmètre défini de toute perturbation électrique.

Peinture blindée pour supprimer les champs électriques

La peinture anti-ondes basse fréquence contient de minuscules particules de graphite et carbone qui attirent les champs électriques et les évacuent ensuite vers la prise de terre.
Pour jouer son rôle pleinement, cette peinture doit donc être impérativement reliée à la prise de terre électrique de l’habitation ou du bâtiment.

Cette connexion se fait  par l’intermédiaire d’un quadrillage réalisé au moyen de rubans adhésifs conducteurs spécifiques, reliés à la prise de terre par l’intermédiaire d’un kit de mise à la terre.
Nous vous recommandons de faire réaliser cette connexion par un électricien professionnel.

Avant de raccorder une solution de blindage à la terre électrique, il est essentiel de vérifier sa qualité.
Ce qu’il faut savoir :

1. De façon générale, la prise de terre dans l’habitat est une sécurité destinée à réduire les risques d’électrocution. Elle fait l’objet de la norme NFC-15 100 qui fixe la valeur maximale de la résistance de la prise de terre à 100 Ohms, pour un disjoncteur différentiel de 500 mA (au niveau du compteur électrique).

2. Dans le cadre de l’habitat sain, la recommandation est d’abaisser cette résistance à 50 Ohms maximum.

3. Pour le cas précis de mises à la terre relatives aux peintures blindées, revêtements EMV ou tissus anti-ondes, nous recommandons une résistance de terre inférieure à 10 Ohms.
La raison en est simple, avec le temps, les différents équipements électriques dans l’habitat peuvent générer un ensemble de courants de fuites. Bien que trop faibles pour déclencher les disjoncteurs différentiels, leurs effets cumulés induisent une tension de fuite qui se répercute et se distribue sur tous les équipements reliés à la terre et donc sur les peintures anti-ondes basse fréquence.
Avec une résistance de terre inférieure à 10 Ohms ces répercussions deviennent négligeables.

L’écran de peinture, si l’application est parfaitement réalisée est efficace dès la première couche. Mais nous conseillons de passer une sous couche de primaire d’accroche  sur les supports poreux (mur de pierres, briques, blocs béton, etc).

Une fois la peinture appliquée et la mise à la terre réalisée, il est possible de recouvrir la peinture anti-ondes de tout autre revêtement de finition comme une peinture décorative, un enduit ou un papier peint.

Peinture anti-ondes Haute Fréquence : rôle et application

Les peintures de protection hautes fréquences (400 MHz à 7,5 GHz pour ElectroStop HF Duralex ; 30 MHz à 4GHz pour HSF54 Yshield), sont formées à partir de particules de graphite et de carbone et ont pour fonction la réflexion des ondes électromagnétiques.
Alors que la peinture basse fréquence attire les champs électriques, la peinture haute fréquence renvoie les rayonnements comme un miroir réfléchit la lumière. Il n’est donc pas nécessaire de la connecter à la prise de terre pour une pleine efficacité contre les rayonnements haute fréquence. Votre mur ou cloison une fois peint deviendra une surface réfléchissante pour les ondes électromagnétiques haute fréquence.
Il est cependant important pour une réflexion optimale de réaliser un recouvrement complet et homogène de la surface. Une première couche de primaire d’accroche est absolument nécessaire dans le cas du blindage d’une surface non lisse (briques, pierres, blocs béton, etc).

Afin d’isoler une pièce entière des hyperfréquences, nous recommandons d’organiser le blindage comme indiqué ci-dessous (en considérant une pièce avec  quatre murs) : trois murs en surface réfléchissante, un mur en surface absorbante.

Comment bien isoler une pièce entière des hyperfréquences

Idéalement, le mur absorbant doit être placé à l’opposé de la source principale (si cette source est identifiée). Afin d’obtenir cette absorption des hyperfréquences, le mur peut être recouvert par deux couches de revêtement mural anti-ondes EMV  (ce même revêtement est dès la première couche efficace pour protéger des champs électriques basse fréquences).
Avec ce principe d’absorption, l’énergie des ondes électromagnétiques haute fréquence est absorbée dans la matière du revêtement et convertie en énergie (chaleur). Cette configuration spécifique empêche l’effet « ping-pong » sur les murs et préserve les occupants de tout rayonnement à l’intérieur de la pièce.
La surface absorbante sera également utile pour réduire les autres champs qui pourraient pénétrer par les ouvertures de la pièce.

Sachez que si ces peintures HF sont reliées à la terre avec rubans conducteurs et kit de mise à la terre, vous accédez alors à une double protection : protection contre les basses fréquences en plus de celle contre les hautes fréquences.

Peinture blindée efficace contre les antennes relaisPour conclure, afin de protéger les occupants d’une pièce dans son intégralité,  les films blindés et les voilages anti-ondes sont  des solutions complémentaires qui permettent de freiner le passage des ondes par les fenêtres. Les films écrans étant plutôt destinés aux ouvertures à châssis métalliques ou aux fenêtres de toits et les voilages, aux fenêtres classiques et aux baies vitrées tout en gardant un aspect décoratif naturel.

Ce contenu a été publié dans Dossiers, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.